Avec la sortie très attendue de FileMaker 19.5, nous étions impatients de découvrir les nouvelles fonctionnalités incluses dans cette mise à jour.

En plus de près de 400 corrections de bogues dans tout l’écosystème, cette version apporte de nouveaux éléments et améliorations passionnants. Voici les notes de publication de Claris qui énumèrent toutes les nouvelles fonctionnalités.

Dans cet article, nous aimerions fournir des explications supplémentaires sur les principaux changements pour vous aider à comprendre comment ces nouvelles fonctionnalités peuvent être utilisées dans vos solutions.

Nouvelles fonctionnalités côté client

Du côté client, vous pourrez profiter de plusieurs nouvelles fonctionnalités, notamment :

Nouvelle fonction JSONGetElementType

Cette nouvelle fonction JSON vous permettra de valider le type d’un élément spécifié par un objet, un tableau ou un chemin.

Par exemple, nous avons l’objet JSON suivant pour délimiter différentes pâtisseries :

{
  "trace d'arachide" : false,
  "id" : "VA3",
  "nom" : "Gâteau au citron",
  "prix" : 17.5
}

La formule JSONGetElementType

JSONGetElementType ( JSON ; "prix" )

renverra un résultat de 2, qui est le type JSONNumber (Source JSONSetElement )

Vous pouvez aussi utiliser cette fonction pour vérifier que l’ensemble d’un objet JSON est valide :

JSONGetElementType ( JSON, "" ) = JSONObject

Cette fonction sera pratique pour mieux gérer les données extraites du JSON, surtout lorsque le contenu JSON peut être inconnu ou sujet à des modifications, comme une réponse d’un appel API à un service Web.

(Mac uniquement) Prise en charge de Live Text et QR Code

Si vous utilisez les dernières versions d’Apple macOS (12) et iOS (15), vous pourrez désormais utiliser une nouvelle fonctionnalité, la fonction GetLiveText (), pour transcrire du texte (imprimé ou manuscrit) à partir d’une image.

Cette fonction vous donne une option native pour faire de l’OCR (Optical Character Recognition – reconnaissance optique de caractères) et de l’HCR (Handwritten Character Recognition – reconnaissance de caractères manuscrits). Vous pouvez considérer cette fonctionnalité si vous payez actuellement un service ou un plug-in tiers qui fait la même chose et que vous utilisez votre application FileMaker sur Mac ou iOS.

Dans l’exemple ci-dessous, nous avons une application FileMaker. L’utilisateur peut insérer un document numérisé dans la rubrique conteneur de gauche, appuyer sur le bouton « Transférer le texte », qui appelle la fonction GetLiveText() et place le résultat dans la rubrique texte de droite :

FileMaker 19.5 Live Text

De plus, nous avons une autre nouvelle fonction, ReadQRCode(), qui reconnaîtra un code QR présenté dans une image, et traduira en chaîne de texte le contenu de ce code QR, pour un traitement ultérieur. Comme pour GetLiveText(), cette fonction est prise en charge non seulement sur FileMaker Go, mais aussi sur FileMaker Pro fonctionnant sur Mac.

En 2022, les secteurs du marketing et de la vente au détail sont les plus gros utilisateurs de codes QR. Un développeur FileMaker pourrait utiliser cette fonction dans un système d’inventaire pour qu’un utilisateur puisse prendre facilement une photo d’un article emballé comportant un code QR, avec son téléphone. Le contenu du code serait lu directement à partir de la photo, même si le code n’est pas parfaitement éclairé ou n’est pas le sujet principal de la photo. L’utilisateur pourra ensuite utiliser ce contenu pour rechercher l’article dans la base de données au lieu de saisir le code de l’article ou le code CUP.

Prise en charge des codes-barres GS1

Claris FileMaker 19.5 offre la possibilité de numériser les codes-barres ayant la norme GS1. Les codes-barres GS1 combinent les données pour créer un préfixe unique pour chaque entreprise. Ce préfixe garantit l’authenticité, c’est pourquoi les codes-barres GS1 sont très populaires auprès des fournisseurs qui vendent leurs produits sur de grandes plateformes de commerce électronique comme Amazon, Alibaba et eBay.

Supposons que votre entreprise soit étroitement intégrée à ces plateformes de commerce électronique. Dans ce cas, vous pouvez facilement créer une application Claris FileMaker qui utilise un iPad ou un iPhone pour numériser ces codes-barres GS1 dans un système d’inventaire ou de vente au détail.

L’outil de migration de données FileMaker est désormais gratuit et apporte des améliorations

L’outil de migration de données FileMaker (communément appelé DMT) était uniquement disponible pour les développeurs ayant souscrit à l’abonnement FDS (FileMaker Developer Subscription). Il est maintenant distribué gratuitement.

Nous utilisons le DMT depuis des années pour gérer la migration des données dans le cadre de notre stratégie de déploiement. Le DMT prend en charge de nombreuses tâches en une seule commande. Il effectue automatiquement la correspondance des rubriques et peut trouver les bonnes rubriques même si certains noms ont été changés. Il augmente automatiquement le numéro de série suivant pour toutes les rubriques de numéro de série. Il peut transférer tous les comptes d’utilisateurs et les listes de valeurs.

Il permet d’avoir des environnements de développement et de production séparés. Et cela nous a évité bien des soucis lorsque nous travaillions sur des projets complexes.

En plus de toutes les merveilleuses fonctionnalités qu’il possède déjà, le dernier DMT est livré avec une amélioration : il permet au fichier cible (le fichier migré) de prendre le paramètre local spécifié par le DMT au lieu de l’hériter du fichier source.

Qu’est-ce que cela signifie ? Lorsque vous créez un nouveau fichier FileMaker, ce fichier hérite du paramètre local de l’ordinateur qui l’a créé. Ce paramètre local affectera de nombreuses options de formatage, comme la façon dont les dates sont présentées par défaut, la langue par défaut des données textuelles, etc. Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez facilement modifier le paramètre local des fichiers cibles juste avant le déploiement.

Ce sera pratique pour les entreprises internationales ou multiculturelles (comme nous) qui peuvent bénéficier de plusieurs copies de la même solution, mais avec des paramètres locaux différents.

Nouvelles fonctionnalités côté serveur

Plus d’améliorations sur les performances WAN

Claris a introduit de nombreuses fonctions qui amélioreront les performances WAN de vos solutions FileMaker (solutions auxquelles accèdent à distance des utilisateurs extérieurs au réseau de l’entreprise). Comme de plus en plus d’employés travaillent à distance, les fonctions suivantes amélioreront leur expérience utilisateur avec les applications FileMaker.

Possibilité de mettre à jour les rubriques statistiques du côté du serveur

Cette amélioration réduit le temps d’attente et de calcul de vos rubriques statistiques en permettant au processus de calcul de s’exécuter directement sur votre serveur FileMaker. Cela réduit l’impact sur les performances de vos utilisateurs.

Pour améliorer les performances des rubriques statistiques des rapports, nous avons dû déplacer manuellement certains des calculs pour les exécuter sur le serveur via un script. Cette nouvelle fonctionnalité le fait automatiquement pour nous et réduit la difficulté d’optimiser les performances WAN de nos solutions.

Utilisation accrue du cache du moteur de script

Les scripts complexes de FileMaker Server peuvent contenir des centaines de lignes de code et de processus qui sont très gourmands en mémoire pour votre serveur.

Grâce à l’augmentation de la quantité de mémoire cache disponible pour FileMaker Server (de 64 Mo à 256 Mo), votre serveur peut désormais gérer des tâches plus importantes et plus gourmandes en mémoire. Cela donne plus de capacité aux scripts qui s’exécutent via l’action de script Exécuter script sur serveur et les programmes côté serveur.

Sachez que ce cache de moteur de script est différent du cache de mémoire du serveur que nous pouvons configurer dans la console d’administration de FileMaker Server (ou via la ligne de commande). Le cache du moteur de script dont il est question ici est utilisé par les scripts côté serveur pour stocker temporairement les données intermédiaires. En revanche, le cache de la mémoire du serveur est utilisé pour stocker la base de données et ses données en vue de leur partage.

Performances améliorées pour FileMaker WebDirect

FileMaker WebDirect est désormais plus rapide grâce à une nouvelle fonction qui permet à FileMaker Server de mettre en cache les données CSS d’une application WebDirect.

Avec de nombreux appareils capables d’accéder à WebDirect depuis de nombreux navigateurs différents, la mise en cache des CSS sur le serveur permettra de réduire les erreurs d’affichage lors de l’ajout d’une image à un conteneur, par exemple, ou même les modifications visuelles en temps réel de la solution, sans changer les habitudes des utilisateurs.

Enregistrer une copie XML sur FileMaker Server

Créer une copie XML de votre base de données est désormais possible sur FileMaker Server.

Cette exportation était déjà disponible à partir du client FileMaker Pro. Elle permet aux utilisateurs de comparer et d’identifier les différences entre deux versions d’un même fichier FileMaker une fois qu’il a été importé dans un outil d’analyse compatible.

La différence de performance pour ce type de tâche est significative. Une exportation qui prenait des minutes du côté client ne prend que quelques secondes du côté serveur.

En outre, vous pouvez automatiser l’exportation XML à partir d’un script serveur ou même l’intégrer dans vos tâches de sauvegarde du serveur FileMaker

Intégration d’OData sur toutes les plateformes

OData (Open Data Protocol) n’était auparavant pris en charge que sur FileMaker Cloud et la version Linux de FileMaker Server. 19.5 introduit cette fonctionnalité extrêmement puissante dans les versions Mac et Windows de FileMaker Server.

OData facilite le partage des données entre les applications commerciales telles que Microsoft Excel et Tableau qui s’exécutent sur un ordinateur de bureau, un téléphone portable ou dans le nuage. Vous pourrez en savoir plus sur OData dans cette présentation.

Pour nos administrateurs système

Prise en charge d’Ubuntu 20.04 LTS

Ubuntu 20.04 LTS est désormais compatible avec FileMaker Server 19.5 et vous permet de créer un serveur Linux à la fine pointe de la sécurité et de performances en utilisant dorénavant le logiciel de serveur Web NGINX.

Sauvegardes parallèles

Désormais, lorsque vous configurez un programme de sauvegarde, vous pouvez activer la sauvegarde parallèle. Si vous activez cette option, FileMaker Server essaiera d’exploiter le “multithread” pour effectuer des sauvegardes de plusieurs fichiers en parallèle. L’activation de l’option de sauvegarde parallèle réduit les temps d’arrêt créés par les programmes de sauvegarde et améliore les performances générales.

Annuler les sauvegardes

Vous avez déjà eu un programme de sauvegarde qui ne veut pas se terminer pour une raison quelconque? Avec FileMaker Server 19.5, vous pouvez annuler un programme de sauvegarde en cours, soit à partir de la console d’administration FMS, soit à partir de la ligne de commande:

fmsadmin cancel backup

Ce n’est pas quelque chose que l’on devrait utiliser tout le temps. Mais c’est une excellente option à avoir.

Prise en charge améliorée d’OAuth avec FileMaker WebDirect

OAuth est un protocole d’autorisation qui permet aux applications de donner accès à leurs utilisateurs sans utiliser un combo nom d’utilisateur/mot de passe. Vous l’avez peut-être vu avec des applications FileMaker ou d’autres applications utilisant l’option de « Connexion avec Microsoft/Google/Apple/Facebook ». OAuth offre une meilleure sécurité que la méthode traditionnelle nom d’utilisateur/mot de passe et est en train de devenir la méthode d’autorisation courante et standard pour les applications modernes.

Cette nouvelle version, 19.5, apporte 2 changements à WebDirect.

Tout d’abord, sur l’écran de connexion, vous pouvez désactiver l’affichage de l’option nom d’utilisateur/mot de passe et ainsi autoriser l’accès à votre application uniquement via OAuth. Rendre votre application uniquement accessible via OAuth est une bonne option pour ceux qui veulent améliorer la sécurité de celle-ci. Elle rejoint la tendance des grandes entreprises technologiques (Apple, Microsoft et Google) qui abandonnent la prise en charge de l’authentification de base et passent à OAuth et à d’autres méthodes d’autorisation sans mot de passe.

Deuxièmement, si votre solution utilise OAuth pour se connecter à WebDirect, vous pouvez utiliser un ensemble de fichiers JavaScript pour automatiser le processus d’autorisation OAuth. Ces fichiers sont ajoutés lors de l’installation de FileMaker Server 19.5 dans le répertoire FileMaker Server/Publication Web/publishing-engine/jwpc.war

L’utilisation de cette fonctionnalité permet à votre application de contourner l’écran de connexion OAuth de FileMaker WebDirect, créant ainsi une expérience plus conviviale lorsque vous voulez intégrer votre application WebDirect à d’autres applications/services Web.

Ces améliorations aident FileMaker à suivre le rythme des organisations modernes qui ont une plus grande exigence en matière de sécurité. Ce sont peut-être les raisons que vous pourrez utiliser pour vous convaincre ou convaincre votre patron d’inclure FileMaker dans votre infrastructure informatique.

Ajoute ces fonctionnalités à votre solution

D’autres changements ont été introduits dans FileMaker 19.5, notamment des corrections de bogues. Pour obtenir une liste complète des changements, consulte les notes de publication de Claris: Claris Community (English)

Dans les mois à venir, nous publierons davantage de contenu ciblant des fonctionnalités individuelles afin de fournir des explications plus approfondies, des exemples et des fichiers d’exemple. Si vous êtes intéressé par l’adoption de l’une de ces nouvelles fonctionnalités, mais que vous ne savez pas comment vous y prendre, n’hésitez pas à nous contacter.